Biodiversité

Accueillir la biodiversité ordinaire dans les espaces publics

Le Parc naturel régional Livradois-Forez propose aux communes volontaires des équipements (nichoirs, gites, plantations...) adaptés à leur situation, et un accompagnement sur-mesure jusqu’à la pose

L’objectif est d'enclencher une discussion et de provoquer des changements concrets sur le terrain en proposant des
installations favorisant la biodiversité, prioritairement dans les bourgs, sur les bâtiments communaux et dans les espaces
publics.Le Parc délègue à l’association « Les Pieds à Terre » l’animation technique du dispositif.
Les étapes du projet à Vertolaye:

  1. 1er RDV de terrain, le 5 février 2021 : diagnostic personnalisé dans la commune, conseil naturaliste et technique. Les futurs équipements sont choisis selon les possibilités du terrain, les enjeux locaux de la TVB, les possibilités d’implication de la collectivité et des partenaires locaux. Ce diagnostic aboutit à la sélection de certains aménagements dans un catalogue de nichoirs/gîtes/plants végétaux.
  2. Les Pieds à Terre rédigent une proposition chiffrée, cohérente écologiquement, d’après les souhaits de la commune et dans la limite du budget global prévu.
  3. Le Parc valide la liste des achats, ici, 14 nichoirsàoiseaux, 2 gîtes à chauves-souris, 2 gîtes à insectes, un Tilleul, et un lot de plantes vivaces labélisées Massif central pour le fleurissement de l’espace public.
  4. Les Pieds à Terre effectuent les commandes auprès des divers fournisseurs, réceptionnent, centralisent, préparent les systèmes de fixation, commandent les végétaux auprès des pépinières… le « kit biodiversité » prévu pour la commune de Vertolaye, sera un kit de matériel pour un montant de 1023 €.
  5. La valorisation auprès du jeune public est organisée avec l’ALSH de Marat. Des séquences pédagogiques sont préparées en amont, pour être réalisées en autonomie ou avec le Parc le jour de l’installation : plantation d’un arbre par les enfants, intervention sur les oiseaux et les chauvessouris. Le Parc réceptionne l’arbre en vue de la plantation, à la Régie de Territoire de Billom
  6. Installation du kit lors d’un 2ème RDV de terrain, le 17 mars 2021 :
    Serge Chaleil, agent du Parc, anime le matin la présentation auprès des élus locaux puis la plantation d’un arbre avec le Centre de Loisirs de Marat. L’emplacement de plantation a été sélectionné pour favoriser la connectivité des milieux (Trame verte) et faciliter les couloirs de vol des chiroptères dans un espace vert actuellement très dégagé. Le choix de l’essence (Tilleul labélisé végétal local) favorisera l’accueil des insectes et de leurs prédateurs, passereaux le jour, chauves-souris la nuit.

    Pendant ce temps, une animatrice naturaliste des Pieds à Terre accompagne les agents de la collectivité dans la pose des nichoirs et gîtes pour la faune. Toute la journée, les conseils sont dispensés nichoir après nichoir : orientation, hauteur de pose, choix des arbres, système d’attache, espacement des nichoirs selon les espèces, entretien à prévoir. La plantation de végétaux locaux labélisés massif central est planifiée avec les agents communaux et les élus, pour le printemps. La commune a déjà prévu d’investir dans des végétaux locaux. Un bon de 100€ d’achats est alloué à la commune pour le fleurissement écologique d’un espace public devant
    la Gare de l’Utopie, en lien avec les nichoirs qui viennent d’y être posés.

  7. Une formation à l’entretien des nichoirs a été dispensée aux 3 agents communaux, le jour de la pose. Le choix des périodes d’entretien est important pour garantir la réussite des nichées. L’observance de ces conseils est essentielle pour ne pas compromettre les efforts engagés.

  8. La commune, les Pieds à Terre et le Parc communiquent autour du programme : presse, article pour sites web, Facebook... Les Pieds à Terre fournissent les illustrations nécessaires à la communication (photos du
    jour de pose, images des espèces « invitées »).

  9. Une rencontre finale sera proposée conjointement aux communes participantes (réunion physique au Parc ou rendez-vous en visioconférence selon contexte sanitaire et période), qui permettra d’évaluer les objectifs de l’action, d’en dresser un bilan à l’automne 2021,et d’envisager avec les communes la continuité du programme
    " biodiversité/TVBN ".